Rassemblés en assemblée plénière à Draguignan, lundi 25 février, les conseillers départementaux ont débattu des orientations budgétaires de la collectivité pour l’année 2019. Sous la présidence de Marc Giraud, président du Département du Var, la collectivité continuera, en 2019, à répondre aux besoins des Varois dans l’ensemble de ses compétences et sans avoir recours au levier fiscal. Pourtant, c’est à nouveau une année contrainte qui attend les élus varois. En effet, les engagements du contrat Cahors limitent l’augmentation des dépenses réelles de fonctionnement à 1,2 % et un nouveau fonds de soutien interdépartemental va imposer au Var une contribution estimée à 7,3 M€.

Malgré ces contraintes, le Conseil départemental du Var n’augmentera pas la taxe foncière en 2019, dont le taux reste fixé à 14,49 %. Ses recettes de fonctionnement, évaluées à 1 169 M€, sont issues principalement de la taxe sur les droits de mutations à titre onéreux (prélevées sur les transactions immobilières). Quant aux dotations de l’État, et notamment la DGF, elles sont en constante diminution.

C’est donc avec maîtrise et volontarisme que le Conseil départemental du Var compte assumer ses dépenses de fonctionnement. Pour l’année 2019, elles sont estimées à 1 056 M€. Les dépenses de solidarité pèsent 597 M€ dont 185 M€ pour le Revenu de solidarité active (RSA) qui concerne plus de 31 000 allocataires varois. 261 M€ seront consacrés aux dépenses liées à la protection de l’enfance et à la prise en charge des mineurs non accompagnés. Par ailleurs, le Département du Var a la volonté de poursuivre son action dans les domaines de l’éducation, du sport et de la jeunesse, de la culture et du tourisme. 20 M€ seront dédiés au fonctionnement, aux équipements et à l’entretien des 71 collèges varois. 19 M€ financeront les actions culturelles et sportives du Département mais aussi la future médiathèque de Chalucet à Toulon. Enfin, les dépenses consacrées à la mobilité, aux infrastructures et à l’environnement sont estimées à 23,1 M€.

La maîtrise de l’ensemble des coûts constitue l’enjeu principal pour répondre, d’une part au respect de l’objectif contractualisé d’évolution des dépenses de fonctionnement et, d’autre part, pour maintenir un niveau d’intervention élevé pour équiper les territoires. Depuis 2015, le Département du Var a investi près de 600 M€, soit directement par le financement d’équipements (65%), soit par l’aide aux communes et les autres subventions d’investissement (35%). Le président du Département, souhaite maintenir un niveau annuel d’investissement de l’ordre de 140 M€ notamment dans les domaines des routes et réseaux-fibre THD, des collèges et de l’aide aux communes qui est maintenue à 30 M€. Parmi les grands projets structurants de 2019, figurent la rénovation des collèges Raimu à Bandol et Henri Nans à Aups, la livraison du gymnase du collège François de Leusse à La Londe, la construction du pont sur le Batailler au Lavandou, la dernière section de la RD25 à Sainte-Maxime, la déviation de La Garde-Freinet, l’élargissement du pont sur la RD 560 à Sillans-la-Cascade, le déploiement de la fibre optique sur le territoire varois, la rénovation de la dernière aile de l’Abbaye de La Celle, la création d’un espace départemental d’exposition à Draguignan, la livraison de la Maison départementale de la nature du Plan et l’ouverture de l’Espace nature départemental du Plan.