Mercredi soir lors d’une réunion de travail avec les adhérents, nous avons échangé sur le projet Santé de François Fillon. Aujourd’hui, 82% des médecins et 63% des Français estiment que le système de santé se détériore depuis 10 ans.

Or, de nos jours il est indispensable de
– mieux organiser les soins,
– mieux rembourser les soins,
– mieux gérer l’assurance maladie qui accumule 120 milliards d’euros de dette.

La prévention doit être un pilier dans nos futures réformes afin de rester en bonne santé plus longtemps : cela passe par un lancement d’un grand plan de santé à l’école pour donner les bons réflexes. Aussi, il est de notre devoir de faciliter l’accès des seniors à une assurance complémentaire.

Je suis attaché à une bonne répartition des structures médicales. L’accès aux soins est indispensable surtout sur notre territoire car nous subissons de nos jours une perte importante de médecins généralistes. Prenons les choses en main. Il est nécessaire de :

– développer les maisons médicales, les structures d’urgence afin de désengorger les Urgences et développons les actes de télémédecine.
– adopter le nombre de médecins en fonction des besoins sur notre région,
– et en incitant les médecins retraités à reprendre ou maintenir une activité partielle.

En parallèle, nous devons prendre conscience que nous devons rétablir l’équilibre de l’assurance maladie en luttant contre les doublons, les gaspillages, la bureaucratie excessive, l’utilisation frauduleuse de cartes vitales et la mauvaise coordination. Ce qui veut dire que nous devons aussi supprimer l’AME pour mettre fin à la pression de l’immigration irrégulière sur notre système de santé.

Enfin, nous devons mieux rembourser les soins prenant en charge la totalité du coût des lunettes pour les enfants de France. D’ici à 2022 nous devons viser le « reste à charge » zéro pour les dépenses de santé plus couteuses pour les Français ( optiques, prothèses dentaires, audioprothèses, et dépassement d’honoraires).