GUILLAUME DECARD SE LANCE DANS LA BATAILLE

Pourquoi se présenter aux législatives de 2017 ?

À travers ma candidature, je souhaite représenter les identités des 7 communes de ma circonscription. Je souhaite également apporter : un nouveau regard, mon expérience d’élu local et mon écoute auprès des habitants et différentes institutions.

Ne perdons pas de vue notre objectif principal qui est d’améliorer le quotidien de nos administrés tout en faisant évoluer la compétitivité nos territoires. Je reste humble face à cette immense tâche qui est de représenter les habitants de mon territoire, de siéger en leur nom et de prendre les bonnes décisions dans l’intérêt général, voilà mon ascèse.

Quelles sont vos priorités, si vous êtes élu ?

Tout simplement faire mon travail dans le mandat que m’auront confié les habitants de la 5ème circonscription du Var : en siégeant dans les commissions régulièrement à l’Assemblée Nationale, en proposant des lois et ou les amendant, en recevant mes administrés, en effectuant des permanences dans les différentes communes de la circonscription et en ouvrant une permanence parlementaire fixe et ouverte quotidiennement.

Ma priorité est de participer activement au redressement de notre pays, car cette situation reste insoutenable pour des millions de Français. Le constat est bien triste avec 6 millions de chômeurs, 9 millions de personnes vivants sous le seuil de pauvreté et dont 2 millions de jeunes sans cursus scolaire.

Nous devons défendre un projet ambitieux pour rétablir le plein-emploi en s’appuyant sur les acteurs du monde économique. En même temps, il est essentiel de pouvoir assumer ses idées et ses valeurs, n’ayons pas peur des mots et arrêtons le politiquement correct. Les Français n’attendent pas de calculs politiques mais un vrai programme audacieux qui va dans leurs intérêts.

Par notre programme nous devons redonner confiance aux Français. Cela passe par l’emploi, l’économie, l’innovation, la sécurité, un meilleur système de santé, une nouvelle approche de l’Éducation Nationale et la préservation de la famille. Naturellement nous avons bien d’autres sujets à traiter pour l’épanouissement de notre société.

Nous devons être en capacité de retranscrire certaines priorités sur notre circonscription afin de défendre notre territoire également.

Comment va se passer la campagne des législatives ?

Avec ma suppléante, Angélique Fernandes Thomann nous mènerons une campagne de terrain et de proximité. Aujourd’hui il est de notre devoir de revenir aux fondamentaux de la politique : l’écoute, la proximité et l’action. Au mois de mars nous inaugurerons nos deux permanences électorales : une à Fréjus et une autre à Saint Raphaël. Ces lieux seront des moments de convivialité et d’échanges.

Enfin, nous lancerons au mois de mars notre comité de soutien à travers une réunion publique à Fréjus. Ce comité de soutien sera constitué d’environ 200 noms. Il sera composé de personnes issues du monde associatif et de la société civile.

Je vous invite à retrouver mon actualité sur mon site guillaumedecard.fr, car notre campagne sera également digitale en utilisant tout le panel des instruments numériques.

http://www.tv83.info/2017/02/15/guillaume-decard-se-lance-dans-la-bataille/