J’ai pris connaissance avec consternation des propos tenus par les représentantes du PS dans vos colonnes. Je n’ai pas pour habitude de commenter des allégations de ce genre surtout quand elles proviennent de personnes qui revendiquent le bilan désastreux de François Hollande.

La France a besoin d’alternance et pour lutter contre le FN nous avons besoin que la 5ème circonscription du Var soit sauvée de ce que cette politique socialiste a en grande partie généré : la progression du FN lors de toutes les élections depuis 2012.

Alors que Madame Di Meo se rassure, elle qui doit nous préciser quelle ligne elle tient depuis que Monsieur Valls a été pulvérisé par son ancien ministre de la gauche imaginaire de Monsieur Hamon : le candidat de la droite et du centre se porte au mieux.

Comme vous le savez, je ne cours pas, contrairement à certains et certaines n’ayant aucun mandat en cours (ne vivant exclusivement tel un apparatchik pur jus du parti socialiste), après les plateaux télévisions parisiens et à contrario je m’occupe avec passion et bénévolement des militants les Républicains de cette circonscription. Ils sont mobilisés et l’heure est au travail. Je mène une campagne de proximité et d’écoute au contact de la population afin de proposer un projet de circonscription performant, équilibré et en phase avec le mouvement des Républicains qui m’a accordé l’investiture.

Les postures polémiques ne m’intéressent pas. Ce qui m’intéresse, c’est le quotidien des français et plus particulièrement des habitants de mon territoire. Comment allons-nous pouvoir porter un projet d’alternance et de redressement national pour mettre fin à 5 années d’errance, d’injustice, de matraquage fiscal, 5 années de chute de la République. C’est la question primordiale, la seule qui vaille.

Sur cette circonscription encore plus qu’ailleurs, nous avons une responsabilité politique essentielle pour ne pas que les dégâts du parti socialiste au niveau national continuent par des interventions vides de la part de ses représentantes, à perpétrer la politique du pire , tout en faisant le jeu du FN qui propose lui, le délitement de la république française avec un programme aussi dangereux qu’inapplicable.

 

Guillaume DECARD.